fbpx

Range ton coeur
et mange ta soupe

Pièce tout public

Durée 1h30

Texte Marjorie Fabre

Mise en scène Chiara Breci

Avec
Sylvie Feit
Maria Laura Baccarini
Guillaume Charbuy
Valeria Dafarra
Olivier Ruidavet

(distribution en cours)

Scénographie Stanislas Marchand

Photo de couverture Maxence & Jonas

Synopsis

Range ton cœur et mange ta soupe commence autour d’un repas : un couple réunit les belles-familles afin qu’elles se rencontrent pour la première fois, malgré les réticences ou la désapprobation des uns et des autres. Débute alors le parcours de ce couple qui tente de construire sa vie en dépit du regard familial, un parcours – du repas initial jusqu’au mariage – qui pourrait le mener à sa véritable émancipation.

Sélections

Lauréat du concours De l’encre sur le feu – 2016 présidé par David Lescot, organisé par la compagnie Soy creation / Mise en espace Johanna Boyé, Mardis Midi du théâtre 13/Seine, mars 2016

Lauréat de l’Aide à la création de textes dramatiques ARTCENA 2017

« Coup de cœur » 2018 du Théâtre de la Tête Noire / Mise en lecture Patrice Douchet, Soirée singulière n°2, février 2019

Accompagné par le collectif À Mots Découverts / Mise en jeu par deux marionnettistes du Théâtre aux Mains Nues, Stéphane Bientz et Angèle Gilliard, le festival Les Hauts Parleurs #3, mai 2018

Sélection 2018 du GRATT Ensemble pour son Marathon scénique transdisciplinaire / Lecture par le collectif Les Buveurs de thé, juin 2018

Sélection 2018 de l’association ALT « Auteurs, Lecteurs et Théâtre » Événement autour de la lecture de la pièce au Théâtre Monfort, janvier 2019

Sélection 2019 des Lundis en coulisse du Théâtre Nouvelle Génération de Lyon / Lecture, mars 2019

Sélection 2019 Text’Avril – Théâtre de la Tête Noire / Mise en lecture Patrice Douchet

Note de mise en scène

Range ton cœur et mange ta soupe naît de l’envie d’explorer l’univers intime et complexe des relations familiales. Ce texte, à destination du public adolescent et adulte, interroge l’incidence du regard de la famille sur nos choix de vie, notre liberté vis-à-vis d’elle et de ses injonctions tacites ou assumées. L’autrice nous laisse le choix du couple – il n’a dans le texte ni genre ni prénoms, et nous donne ainsi le choix de l’origine de la discorde entre les parents et les enfants. Je choisis un couple formé par un homme et une femme transgenre qui sera le moteur de notre histoire.

Très vite en lisant le texte, j’ai eu envie de regarder ces photos de famille des années 1920, 1930 où tout est mis en scène et rien n’est laissé au hasard. J’ai remarqué que souvent au moins un des protagonistes de la photo laisse transparaître un regard mélancolique, profond. Voilà ma porte d’entrée pour raconter cette histoire.

Pour donner corps à ce spectacle, je fais le choix d’un dispositif scénique quadri-frontal qui place, selon les salles, la totalité ou une partie des spectateurs au plus près des interprètes pour les englober et contribuer à la création d’un espace qui est à la fois celui du banquet et du ring.

La proximité des spectateurs sera partie intégrante de la composition du jeu des acteurs. Cette pression permanente et la présence de « témoins » contribueront à la transformation rapide du moment de rassemblement en affrontement.

Le travail corporel, auquel nous attachons beaucoup d’importance, va ponctuer avec rythme et énergie la vie de ce couple aux prises avec les familles et créer un contraste entre le jeu réaliste et la partition corporelle stylisée.

In fine l’espace sera assez dépouillé et les interprètes toujours visibles.
Peu d’objets scéniques, peu d’éléments de décors et de costumes.
Huit comédiens, une multitude de possibilités.

Chiara Breci

Contact
Chiara Breci
chiara.breci@compagnie-internationale.com
+33 (0)7 55 61 96 22

Menu